Défendons le val de Dronne et la forêt de la Double contre les projets qui les menacent
Défendons leur biodiversité, leur cadre naturel, leur calme, leur authenticité, leur économie du tourisme…

Asso3D

Consultez les phases de construction d'une centrale éolienne : loin d'être anodin.


Les projets de centrales électriques éoliennes dans la forêt de la Double
plus de 30 éoliennes géantes…

La société Abo Wind, filiale d'une société allemande, développe un projet de quatre centrales éoliennes sur huit communes de la Dordogne, dans la forêt de la Double depuis novembre 2012 et a déposé sa première demande de permis de construire en mars 2015.

La société Soleil du Midi Développement monte un projet d'une centrale de 5 éoliennes sur la commune de La Barde (Charente Maritime), à proximité de Chamadelle (Gironde) et de Saint-Martin de Coux. Les électeurs de La Barde ont dit non à ce projet le 31 mai 2015 et le conseil municipal s'est déclaré hostile au projet le 4 juin 2015.

La société britannique Eole Res développe un projet à cheval sur le canton de Brossac (Brossac, Saint-Vallier) et de Chalais (Yviers, Bardenac) : 5 éoliennes de 160 à 180 mètres de hauteur, d'une puissance installée de 10 Mw, avec raccordement sur un poste source à Chalais. Enquête publique du 22 juin au 22 juillet 2016. Le commissaire enquêteur donne un avis favorable malgré les très nombreuses observations défavorables au projet.


Les projets de centrales éoliennes dans la Double Les projets de centrales éoliennes de Puymangou-Parcoul, Saint-Aulaye, Saint-Vincent-Jalmoutiers, La Roche-Chalais, la Barde, Yviers-Bardenac-SaintVallier-Brossac.



Centrale électrique éolienne de Puymangou et Parcoul (Les Grands Clos)

5 éoliennes : projet initié en 2012 et découvert par les riverains à l'automne 2013 lors de la procédure d'érection d'un mât de mesure du vent à Puymangou ; 2 réunions publiques en 2014 ; création le 6 novembre 2014 par Abo Wind d'une société en nom collectif dénommée "Ferme éolienne des Grands Clos" au capital de 100 euros ; dépôt des demandes (permis de construire, autorisation d'exploiter une Installation Classée pour la Protection de l'Environnement (ICPE) et autorisation de défrichement) par Abo Wind à la préfecture de la Dordogne en mars 2015 ; demande de compléments par la préfecture en juillet 2015 ; compléments déposés en janvier 2016 ; procédure d'autorisation de défrichement du 24 mai au 8 juin 2016, renouvelée du 27 juin au 13 juillet 2016 ; enquête publique du 19 septembre au 28 octobre 2016 ; autorisation de défrichement accordée le 22 septembre 2016 à l'exception de l'accès à l'éolienne 5 ; mât de mesure du vent démonté le 30 novembre 2016 ; permis de construire refusé le 18 janvier 2017 ; permis de construire accordé le 13 juillet 2017 ; autorisation d'exploiter et dérogation à l'interdiction de détruire des espèce protégées en cours d'instruction.

Le mât de mesure de Puymangou de 103 mètres ; une éolienne en bout de pale mesure de 183 mètres

Le mât de mesure du vent de Puymangou mesure 103 mètres de haut, à comparer avec une éolienne de 182 mètres en bout de pale. Il a été érigé le 9 janvier 2014, sous la responsabilité d'Abo Wind, aux Grands Clos, à 500 mètres du Ménéclaud. Le balisage rouge de nuit est d'une intensité visible à plus de 30 kilomètres.

La zone d'é sur les communes de Puymangou et Parcoul trè proche des habitations

La zone d'étude du projet Puymangou - Parcoul : en pleine forêt sensible aux incendies et dotée de nombreuses espèces protégées ; sur un point culminant, visible du château de Chalais et du village remarquable d'Aubeterre, avec une vue emblêmatique ; à moins de 1000 mètres du bourg de Puymangou et de nombreux hameaux.

Le projet d'eoliennes a Puymangou et Parcoul : elles font du bruit

L'implantation projetée des cinq éoliennes de Puymangou (4) et Parcoul (1) : à peine à 630 mètres de Jacquette, territoire de Chenaud ; pour respecter la réglementation sur le bruit, il est nécessaire de prévoir des mesures de bridage ou d'arrêt de certaines éoliennes ; bridage prévu également en raison de chauves-souris protégées ; suspicion de prise illégale d'intérêt concernant deux éoliennes, une à Parcoul, une à Puymangou.



Centrale électrique éolienne de Saint-Vincent-Jalmoutiers

8 éoliennes : projet initié en 2012 sur les communes de Saint-Vincent-Jalmoutiers, Echourgnac et Servanches; abandonné à Servanches en raison de l'opposition de la municipalité ; un mât de mesure en juillet 2014 ; une réunion publique en septembre 2014, une réunion annoncée en 2015 par Abo Wind et non tenue ; certificat de projet en avril 2015.

Le mât de mesure de Saint-Vincent-Jalmoutiers visible d'Aubeterre

Un mât de mesure du vent a été érigé à Saint-Vincent-Jalmoutier le 23 juillet 2014. Son balisage nocturne est visible à plus de 30 kilomètres, notamment à Aubeterre-sur-Dronne.

Le projet de centrale éolienne de Saint-Vincent-Jalmoutiers

Abo Wind annonce 8 éoliennes de 150 à 180 mètres de haut implantées en deux lignes sur la seule commune de Saint-Vincent-Jalmoutiers, une ligne le long de la route allant de Saint-Vincent à Servanches (près du mât de mesure), l'autre allant de Fonteau de Double à La Lande.



Centrale électrique éolienne de Saint-Aulaye (La Latière)

3 éoliennes : initié en 2012 ; aprouvé sans aucun débat le 8 février 2013 par le conseil municipal de Saint-Aulaye ; présenté le 24 novembre 2015 par Abo Wind au conseil municipal de Saint-Aulaye ; études menées au cours de l'année 2016 (sans mât de mesure anémométrique propre : utilisation des mesures de vent de Puymangou et Saint-Vincent) ; août 2016 : distribution d'une plaquette commerciale sans véritable contenu informatif, pas même le nombre et la hauteur des éoliennes ; création le 15 septembre 2016 de la SNC "Ferme éolienne de Saint-Aulaye" au capital de 100 euros ; réunion technique du conseil municipal en présence d'Abo Wind le 7 décembre 2016 ; vote défavorable du conseil municipal de Saint-Aulaye-Puymangou le 8 décembre 2016.

Le projet sur la commune de Saint-Aulaye

Le projet de Saint-Aulaye : Bois de Salamou, Le Jeu des Quilles, Bois du Fournet, et hameaux de Motte Rouge, La Latière, La Fortie, Chantemerle, La Livardie.



Centrale électrique éolienne de La Roche-Chalais

Initié en 2012 ; envisagé aussi sur la commune d'Eygurande mais abandonné en raison de l'opposition formelle de la municipalité à ces projets ; le conseil municipal de La Roche-Chalais s'est déclaré favorable à l'"étude" en février 2013 ; un secteur éolien de 187 hectares pouvant accueillir plus de 14 éoliennes a été retiré du projet de PLU de La Roche-Chalais par le conseil municipal le 3 août 2015 à la suite de l'enquête publique sur le PLU.

Projet éolien de La Roche-Chalais

Le projet Eygurande - La Roche Chalais d'Abo Wind : Bois de l'Homme Mort, Lavautour, Le Fénage, Martillac, Le Soulard, Chante-Loup, Le Claud de Labinaud.